Cette option permet de nettoyer davantage votre liste de contacts et de réduire le taux d'erreur de livraison de vos courriels en mettant en quarantaine les contacts qui enregistrent un certain nombre d'erreurs de livraison consécutives pendant une période de temps définie.

Ce type de mise en quarantaine a pour objectif d'éliminer les adresses qui ne sont plus valides de votre base de données de contacts, afin de réduire votre taux d'erreur de livraison et d'améliorer votre réputation d'envoyeur. 

Pensons par exemple aux contacts qui ont abandonné complètement une adresse courriel (par exemple, sympatico.ca ou videotron.ca) au profit d'une autre, plus courante (par exemple, gmail ou hotmail). Les boîtes de ces anciennes adresses deviennent éventuellement pleines, et ne seront jamais vidées, générant des centaines d'erreur. En éliminant ces adresses, vous réduirez assurément votre taux d'erreur de livraison. Mais il faut faire attention de ne pas supprimer des contacts dont les adresses courriel sont bonnes,  mais qui ne peuvent plus recevoir de messages tout simplement parce que le contact est en vacances et que sa boîte est pleine. Pour ces raisons, il est important de considérer les 2 facteurs suivants :

  1. Le nombre d'erreurs consécutives
    Il faut au moins « X » erreurs (7 par défaut) pour considérer que le problème est réel, et ces erreurs doivent être consécutives.
    Cette règle protège contre la mise en quarantaine advenant :
    • des erreurs de configuration temporaire (par exemple, une boîte brisée par un administrateur, un serveur planté, un DNS brisé, etc.)
    • des erreurs intermittentes causées par le contenu (par exemple, un message précis est rejeté à cause de son contenu, mais les autres messages passent)
  2. La durée de la séquence d'erreur
    Il faut que l’adresse soit en erreur (et uniquement des erreurs consécutives) pendant une durée minimale acceptable (45 jours par défaut).
    Cette règle protège contre la mise en quarantaine advenant :
    • des problèmes de courte durée (par exemple, une boîte pleine pendant 3 semaines alors qu’un individu est en vacances). On ne veut pas mettre en quarantaine un contact qui est abonné à 3 infolettres quotidiennes au bout de 3 jours !
    • de problèmes sérieux de configuration (par exemple, un serveur planté qui prend une semaine ou deux à réparer/remplacer)

Configuration par défaut

La mise en quarantaine sur erreurs de livraison est activée par défaut, et met en quarantaine un contact dès qu'il rencontre 7 erreurs consécutives sur une période de 45 jours

Cette configuration par défaut couvre la plupart des cas. La seule situation qui pourrait justifier un ajustement serait si vous ne faites que des envois mensuels;  il serait alors plus approprié de penser à 3 ou 4 erreurs consécutives, sur une période de 60 à 90 jours – pour s'assurer, par exemple, qu’au moins 3 infolettres mensuelles consécutives aient échoué avant de mettre le contact en quarantaine.

Ainsi, si vous devez modifier les paramètres de configuration, ils ne devraient l'être que de peu. Le nombre d'erreurs consécutives ne devrait pas être inférieur à 3 ou 4, et le nombre de jours devrait se situer entre 30 et 90 au maximum. 

Le comportement par défaut est le suivant :

  • Un contact sera mis en quarantaine si au moins 7 erreurs de livraison se produisent de façon consécutive sur une période d'au moins 45 jours.
  • Le nombre d'erreurs consécutives d'un contact est remis à zéro dès qu'un message est livré avec succès.

Comment faire

  1. Allez à Configuration > Contacts > Quarantaines sur erreurs de livraison.
  2. Cochez la case Activer si elle est présente.
  3. Définissez les conditions entraînant la mise en quarantaine des contacts:
    • le nombre d'erreurs consécutives devant se produire, et
    • la période d'erreur minimale sur laquelle les erreurs consécutives de livraison doivent survenir.
  4. Cliquez sur Sauvegarder.